Une escapade à La Nouvelle-Orléans

Sorties/Bon Plans

20042016-20042016-IMG_2791

Flag_of_New_Orleans,_Louisiana.svgLa Nouvelle-Orléans, New Orleans ou encore NOLA (pour les intimes !) est une destination prisée et pratique pour les Chicagoans pour un long weekend de 3 – 4 jours.

Située à un peu moins de 2h30 d’avion de Chicago et desservie par plusieurs compagnies aériennes en direct (American, United, Spirit, Southwest, United), la Nouvelle Orléans est facile d’accès !

Son climat subtropical humide en fait une destination particulièrement agréable quand, à Chicago, il fait encore frisquet ! Les périodes idéales pour visiter la ville sont le printemps et l’automne : températures entre 20 et 25°C et pas de risque d’ouragan !


Que faire à la Nouvelle Orléans ?

- se balader dans le Vieux Carré Français ou French Quarter.  Le Monde Créole organise des visites guidées du quartier. La visite peut être en français avec Paul Nevski. On rentre dans des endroits non accessibles aux promeneurs lambda (patio, cours intérieures de maisons, ancienne pharmacie, cimetière…).

Free Tour by Foot organise également des visites guidées thématiques : des classiques par quartiers mais aussi des originales (et géniales !) telles Voodoo Tour et Ghost Tour (visite de nuit).

- faire une balade en bateau à vapeau (Natchez ou Creole Queen) sur le Mississippi.

- se promener dans le quartier de Garden district avec ses magnifiques et imposantes maisons, prendre le tramway (Saint Charles Avenue Streetcar), flâner sur Magazine street qui regorge de petites boutiques sympas.

- visiter l’immense et impressionnant National WWII Museum, l’idéal étant de débuter la visite par la projection du film en 4D “Beyond all boundaries”.

- se balader dans les quartiers de Faubourg Marigny et Bywater. Quartiers tranquilles au nord du Carré Français où se trouvent de jolies maisons créoles colorées et fleuries.

- écouter du jazz à tous les coins de rue lors du Jazz Heritage Festival, festival mondialement connu. Il a lieu cette année du 28 avril au 7 mai 2017.


Où manger à la Nouvelle Orléans ?

Plein de délicieuses adresses avec entre autres :

- dans le Carré Français : Tableau, K-Paul’s Louisiana Kitchen, Galatoire’s (pour un voyage hors du temps : kitch, strict -les hommes doivent porter une veste-, mais on y mange bien !)

A goûter : les beignets de Café du Monde (plusieurs adresses réparties dans la ville)

- dans Marigny et Bywater : The Praline Connection, Bacchanal, The Joint, Elizabeth’s restaurant

- dans le Arts District : Cochon, Cochon Butcher

- dans le Garden District : Commander’s Palace, Stein’s Market and Deli (pour leurs fameux sandwiches) et juste à côté les rois des donuts : District Donuts Sliders Brew

- à côté de l’aéroport à Kenner : Kenner Seafood, Harbor Seafood & Oyster Bar. 2 restaurants très bons et super abordables.


Où sortir le soir ?

- Bourbon Street, l’incontournable, avec le Lafitte’s Blacksmith Shop Bar, l’ancien repère du pirate Jean Lafitte.

- Frenchmen street, plein de concerts dans les petits bars. The Spotted Cat Music Club propose des concerts dès la fin d’après-midi.


Où dormir ?

- dans le Carré Français : Hotel Mazarin, The Olivier House Hotel, Hotel Monteleone, Hotel Le Marais

- dans Marigny et Bywater : Caprice Cottage

- dans le CBD – Arts District : Wyndham La Belle Maison (suites très confortables pour 6 personnes, petite piscine, Carré Français facilement accessible à pied et ce avec des enfants en bas âge)

- dans le Garden District : Hubbard Mansion Bed & Breakfast


Aux alentours de NOLA :

S’il vous reste une journée – idéalement deux-, il est vivement conseillé de louer une voiture et d’aller faire une balade en  bateau (Swamp Tour) dans les bayous, vastes étendues d’eau formées par les bras du Mississippi et autrefois sillonnées par les pirates ; et de visiter une des anciennes plantations de canne sucre proches de la ville.

Oak Alley est la plus célèbre plantation le long de la Great River Road. Son allée bordée de 28 chênes centenaires est majestueuse et lui a valu une présence dans de nombreux films, notamment Entretien avec un vampire. Visiter la Big House, l’ancienne maison des maîtres, et les cabanes des esclaves nous replonge dans l’Histoire du pays.

Déjeuner typique et authentique à B&C Seafood Market and Cajun Deli (à côté de la plantation créole Laura).


Venir en voiture à NOLA depuis Chicago :

Et si l’envie vous prend de descendre en voiture depuis Chicago à la Nouvelle Orléans, retrouvez ci-dessous le road trip de Stéphanie et Pablo.

1/ Chicago – Nashville : 7h 30 de route.

Nous sommes restés une nuit (au Westin) et un jour dans la capitale du Tennessee (il n’y a pas grand chose à voir entre temps !). Nashville est connue pour être à l’origine de la musique country et le célèbre Johnny Cash. Santiags et chapeau en cuir: typique !

A voir :

-Broadway avec tous ces honky tonks bars (bars de musique country). Live tous les soirs !

-Le hall of Fame de la country music, super intéressant pour ceux qui aiment l’histoire de la musique, très bien fait, cela ne couvre pas seulement la country mais aussi les début du blues, du folk, du rock’nroll. Plaira aussi aux admirateurs de Swift Taylor!

-The Grand Ole Opry (salle de concert fondée en 1925, mythique de la country musique)

-Le musée boutique de Johnny Cash

-un blog avec des adresses sur Nashville : http://www.curiosites-futilites-new-york.com/2015/03/36-heures-nashville-tennessee.html

2/Nashville – Memphis : 3 heures de route

Memphis, Tennessee, la ville de BB.King et d’Elvis! Nous y sommes restés deux jours, une nuit. Dormi au River Inn of Harbor Town, c’est pas directement dans le centre, mais seulement à 5 minutes de voiture, pile de l‘autre côté du Mississippi, un élégant petit ‘boutique’ hôtel avec un très bon petit déjeuner servi dans la salle de restauration de l’hôtel, cozy.

Ville assez agréable, au bord du Mississippi, grande différence de métissage noire par rapport à Nashville.

Memphis est considéré comme le berceau de nombreux styles de musiques américaines comme le blues, la country ou le Rock’n Roll.

Johnny Cash, BB king ou encore Elvis Presley y ont fait leurs débuts dans les années 50 notamment grâce au studio Sun Records.

-Beale street, la rue principale avec bars de musique live tous les soirs.

- Visite incontournable de Graceland (prévoir une journée), la mansion du King. C’est là qu’il a vécu pendant de nombreuses années de sa vie avec sa famille puis après son divorce. Chaque salle de la propriété est incroyable, d’un style totalement exubérant ! A ne pas louper : la salle des costumes, et celles des disques d’or, que l’on ne compte plus, affichés du sol au plafond.

- Visite de l’usine Gibson, pour les fans de guitares. Intéressant, chaque étape par laquelle la guitare est fabriquée est passée en revue et on fait le tour des machines. L’occasion de voir aussi des modèles un peu exceptionnels dans la boutique.

* Petit quartier de l’ancien downtown autour du dinner Arcade. C’était le dinner attitré d’Elvis. C’est vraiment tout petit, mais ambiance très sympa avec quelques petites boutiqus d’artistes, glaciers et brocantes dans leur jus.

-Pas loin on peut voir le motel Lorraine, ou Martin Luther King a été assassiné. L’hôtel fait partie du National civil rights museum.

3/ Memphis – Nouvelle Orléans : 6h de route

Nous ne nous y sommes pas arrêtés, mais sur la route, possibilité de faire un stop à Clarksdale pour les amateurs de ville fantôme et de ‘ruin porn’. Il est dit que c’est ici qu’est né le blues du delta. L’Amérique profonde. Toute une expérience. On nous avait recommandé de dormir dans l’hôtel d’une ancienne plantation de sucre : https://www.shackupinn.com

A voir aussi ici l’intersection de routes ou le fameux musicien de blues Robert Johnson ‘vendit son âme au diable’. http://www.roadsideamerica.com/tip/26919 https://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Johnson

Dans le coin, il parait que le sandwitch de pulled pork de Abe’s BBQ est à tomber ;-)

Si vous avez des propositions de visites, restaurants, hôtels à partager, n’hésitez pas à les inscrire en commentaires ! C’est en partageant nos bons plans, nos expériences que nous renforçons la communauté French in Chicago.

Photos Florian Decaux

Ajouté par Claire Decaux, vendredi 31 mars 2017